dimanche 30 novembre 2008

pourquoi

A la question récurrente : " Martine, pourquoi as-tu voulu faire un blog ? ", j’ai encore du mal à formuler une réponse satisfaisante, mais je veux bien essayer…

Écrire, j’adore ça ! Depuis toujours me semble-t-il ! J’ai rempli des pages de journaux intimes quand j’étais adolescente puis l’école m’a donné beaucoup d’occasions de rédiger. L’expérience de chroniques, critiques d’ouvrages jeunesse, sur sitartmag, grâce à la confiance des fondateurs du site, a été particulièrement enrichissante ; les réactions des auteurs étaient très gratifiantes. Mais j’ai envie maintenant de revenir à une expression un peu plus personnelle

Les ateliers d’écriture à l’UTA m’apprennent à ne plus avoir peur de traduire par des mots écrits ce qui me passe par la tête, en utilisant des " déclencheurs ". Petit à petit je me défais de la rigueur envahissante que j’apportais jusqu’à présent à la construction de mes phrases.

Partir d’un mot est un prétexte à l’écriture, une contrainte très souple laissant une grande liberté dans le type d’écrit qui en découle.

Et j’ai de plus en plus envie d’en garder les traces ! Le support " blog " m’a tentée, à force de surfer sur internet. Il me semblait bien adapté pour conserver les textes, avec des composantes esthétiques amusantes à travailler.

Écrire pour être lue, en offrant des émotions, des souvenirs, des fantaisies, c’est nouveau pour moi et je suppose qu’il faut du temps pour réaliser tout ce que cela implique. Pour l’instant j’y vois une impulsion supplémentaire. Les réactions des lecteurs sont autant de marques d’intérêt et de reconnaissance et je suis sûre qu’elles m’encourageront à continuer le partage de mes p’tits mots…

4 commentaires:

DOMINIQUE a dit…

tres bien, formidable ,continue comme cela

Bruno a dit…

Bravo! Tu as raison de te lancer dans une telle aventure qui ne peut être qu'enrichissante pour toi et pour tes lecteurs.J'aurais plaisir à te faire part de mes réactions à te lire.
Bruno

Martine a dit…

Merci! Pour l'instant, j'ai la pêche!

Anonyme a dit…

iComme Bruno, je dis bravo et ne peut que t'encourager. Je comprends mieux maintenant le désir de t'exprimer assez longuement sur le cahier de la permanence de la BIBADOM ! Gisèle