mardi 25 novembre 2008

retraite

" Alors, comment ça se passe la retraite ? " me demandait prudemment hier soir un ami qui ne m’avait pas vue depuis l’été. J’ai levé les deux pouces parce que je ne trouvais plus de mot… La question est quasi quotidienne et j’ai usé les réponses ! " Super ! Génial ! Tip top ! Le bonheur total ! Pas un instant à moi ! Un emploi du temps de ministre !… "

Hé non, pas de regrets du tout. En plus quand on me raconte ce qui se passe dans les écoles actuellement, les journées allongées par le soutien Darcos renforçant encore l’isolement des maîtres, je suis bien contente d’avoir battu en retraite ! Je me suis enfuie, " retirée " au bon moment.

Savez-vous que le nom " retraite " vient de l’ancien mot français " retraire " correspondant à " retirer " ? Je ne suis pas en " retraitement ", nom construit avec le verbe " retraiter ", donc pas vraiment revisitée ni réopérée… Je l’ai aussi échappé belle quand je pense à " soustraire " et à la " soustraction "… " Retraire " aurait pu donner la " rétraction " (qui existe aussi mais issu de " rétracter ") et alors je me serais sentie rétrécie ou amputée de quelque chose…

Non, vraiment, je me réveille, revivifiée, revigorée, … et veinarde, ça c’est sûr ! A croire que ce sont plutôt toutes ces années de classe qui étaient une période de retraite, d’isolement, à l’écart du monde. A présent et pour l’avenir, de nouvelles cartes, pas encore bien rangées, mais prometteuses, vont me permettre de traiter la vie autrement.

2 commentaires:

Seb a dit…

C'est bien que tu sois heureuse! Il semble que ca soit un truc plus general: d'apres l'INSEE, la courbe du bonheur atteint son apogee a la soixantaine! Voila un article de Le Monde qui en parle:

http://www.lemonde.fr/societe/article/2008/11/29/le-bonheur-des-sexagenaires-au-risque-de-l-inequite_1124907_3224.html

Your blog is very popular here, in the United States of America.

Martine a dit…

Cool! J'ai encore quelques années sympas devant moi... Compte-sur moi pour en profiter!