samedi 13 décembre 2008

humeur

Sans vouloir troubler la vôtre, je me sens d’humeur à vouloir parler d’elle… Exprimons-la cette " humeur " née du latin " humor " signifiant curieusement " liquide " ! C’est qu’au pluriel les humeurs désignent les quatre composantes fondamentales supposées exister dans le corps humain, sang, flegme, bile et atrabile, notre santé dépendant de leur juste harmonie..

On associe déjà à l’excès de chacune de ces humeurs corporelles, réelles ou hypothétiques, un adjectif de tempérament : untel est plutôt sanguin (impulsif), flegmatique (calme et peu réactif), bileux (inquiet), ou atrabilaire (coléreux). Et l’état général des quatre liquides déterminerait une disposition d’esprit ou de caractère que nous appelons l’ " humeur ".

- L’humeur égale génère les compliments mais elle se révèle plus fréquemment variable ou changeante. On peut être sujet à des " sautes d’humeur " ! … La voilà vagabonde, brouillonne ou capricieuse quand elle se balade ou se trouble. Elle s’aggrave en tournant carrément chagrine, maussade ou querelleuse. Hautaine et désobligeante, elle met mal à l’aise. Enfin elle effraie et repousse quand elle se montre noire, massacrante, voire exécrable et qu’elle est " humeur de chien " en somme !

Le mot utilisé seul présente toujours une connotation plutôt négative : on agit par humeur plus que par raison, on montre ou on manifeste de l’humeur, on a ou on garde de l’humeur contre quelqu’un…

- Heureusement, l’humeur s’améliore parfois, devenant câline, charmante, et pourquoi pas folichonne. On la rencontre alors gaie, joyeuse ou satisfaite, enjouée ou excellente. C’est sous cette facette plaisante que les Anglais nous ont emprunté le mot pour créer leur " humour " qui penche jusqu’à la facétie, se teinte d’imagination et de comique.

On dit la mauvaise humeur " contagieuse ". Alors je voudrais bien essayer de généreusement répandre plutôt celle qui est bonne. Mon blog ne contiendra pas trop de " billets d’humeur " ou " coups de gueule ", enfin j’espère !

Aucun commentaire: