lundi 15 décembre 2008

partage

Escapade en capitale… Je suis au Casino de Paris… Cabrel fait un tabac ! Évidemment, le public lui est acquis d’avance. Moi je ne le quitte pas des yeux, mais je suis une fan tranquille… Résolument électrique ce concert, les textes et l’amour transportés avec fougue par la musique! Le rythme est enlevé comme on dit, de quoi surprendre ceux qui ne connaissent que les enregistrements studio. Sur Telecaster, Francis s’approche de Freddy Koella, leurs guitares se rejoignent, ils se regardent, ils s’entendent. C’est le mot " partage " qui riffe dans ma tête. Je connais ça, un peu, à mon niveau, très humble : je sais ce qu’apporte de jouer ensemble. J’imagine l’émotion qu’ils ressentent à réunir leurs instruments, je suis sûre qu’ils l’éprouvent à chaque fois. Moi j’adore ma guitare, j’adore jouer seule mais travailler un duo ( mon expérience s’arrête là…) est une aventure sans pareille. Être à la hauteur de l’autre, attentif, le suivre, le rattraper, " se " rattraper, échanger un regard, se mettre d’accord… Le partage est là, communication et fusion implicites, une sensation formidable.

Le Cabrel poète, qui aime et s'engage, fait aussi cadeau de son trésor de mots, c’est ce qu’il a créé, ce qu’il possède, il nous l’offre, il le livre entier, et je pense là aussi à un partage. Toutes ses rimes font un peu partie de nous, nous avons tous l’impression de connaître ses paroles depuis toujours et " tous pareils " nous accueillons le même frisson.

Eh bien nous voilà loin du partage qui divise en portions, qui répartit en lots, qui fractionne, qui lèse parfois et provoque le désaccord et l’affrontement. Etonnant ce mot qui résonne de deux sens aussi opposés ; il est comme partagé lui-même, un comble ! Comme quoi les mots regardent le monde et reflètent son visage et ses contradictions…

Sûr qu’on peut ressentir tout ça ailleurs, mais moi je l’ai éprouvé là !

2 commentaires:

claudech a dit…

Le partage, nous le vivons avec toi au travers du blog...Tu attends sans doute des commentaires, quel mot bien administratif pour traduire un vrai partage avec tes lecteurs d'un jour, d'un mois ou d'une vie...de blogger, cela va de soi.
Mais il est parfois bien difficile d'exprimer un ressenti après un texte sans en changer, en travestir un peu le sens. On reste sur l'instant, sur l'élément partagé ... le partage c'est aussi parfois le silence.
Tu favorises le partage mais tu induis la dépendance. Quel est le mot prochain...?

Martine a dit…

Tu me proposes là des mots qui pourraient m'inspirer... silence... dépendance... mais le mot prochain sera toujours entre ...cadeau... et ... surprise...!