lundi 5 janvier 2009

souffle

Tous les ans à la même époque je me fais la même réflexion, je n'aime pas cette période d'après fêtes. Toute l'énergie déployée avant Noël, toute la fièvre acceptée en décembre, retombent comme les restes d'un soufflé dont on aurait soigneusement préparé la cuisson, dont on aurait mangé un bout à temps, mais qu'on n'aurait pas pu finir. Survoltée sur le coup, gavée de foule, de nourriture et de clinquant, délestée de mes euros pour les bonnes causes, essoufflée par les courses de toutes sortes, il me semble que dès le 1er janvier je ne sais plus trop où j'en suis: et comme tout le monde je cherche à rétablir des repères, c'est l'heure des bilans...


Prendre du recul, sur un an ça va on ne risque pas trop de se perdre; on compile les souvenirs, on se rassure en tirant quelques leçons. C'est facile de se revoir dans une année passée, les images sont fraîches pour les flash-back, pas encore triées par la mémoire, le coeur reste impressionné par les rencontres, les surprises et les défaites, le corps garde la trace de quelques douleurs. On fait tous ça, et on se dit surtout que le 31 décembre à minuit les actions les plus douteuses ont été pardonnées, voire effacées... On prend de réelles résolutions en espérant que les bonnes choses perdurent. Et si c'était aussi simple...

En ce qui me concerne, année 2008 cuvée exceptionnelle, jugez du peu, on ne part en retraite qu'une fois dans sa vie... Pour le coup c'est un bilan de plus de trente ans à travers un seul que j'ai dû faire... Et là danger! la détonation est forte, son souffle déstabilise, le recul est violent! J'ai manqué d'air un moment, et à brasser le passé, j'ai eu bien du mal à me récupérer. Ma retraite toute neuve s'est emmêlée avec une série de découvertes, de rencontres et de disparitions, comme quoi tout arrive toujours en même temps, attention au château de cartes, et je me suis dit c'est trop je vais exploser. Mais non, au final, ça tient, je respire, il y a beaucoup de bon à venir n'est-ce pas? Plus besoin de se battre, plus rien à prouver, du temps pour souffler, ça vaut le coup! Alors pour 2009, pas de projet, tout peut arriver... ou rien... je vais juste continuer à apprendre... et à écrire... Je prendrai les bonnes idées qui arriveront, ou les idées tout court... Que le hasard me les souffle! Je ne pourrai pas améliorer le monde à moi toute seule, dommage, mais je veux bien contribuer à divertir, éventuellement...

N'empêche, je n'aime pas ces premiers jours de janvier, je souffre un bon moment avant de récupérer suffisamment de souffle, c'est sportif mais ça se passe toujours ainsi... alors encore cette année...

Aucun commentaire: