mercredi 4 février 2009

pêche

"T’en fais des choses Martine dis donc !" A cela je m’amuse parfois à répondre: "Dame ! Je suis une retraitée pêchue !". Voilà un adjectif dont mon fils abuse tant et plus, pour tout et rien! Moi je ne m’approprie pas sans raison ce nouveau mot à résonance plutôt… familière… Non, c’est que l’exemple figure bel et bien dans le Larousse ! Je me contente de parfaitement illustrer la définition du dictionnaire... D'ailleurs elle me convient : "en forme, dynamique"... L’idée est positive, gratifiante, et en plus assez vraie : j’ai cette chance d’"avoir la pêche"… Je la cultive…

Mais qu’est-ce que cela veut démontrer au juste ?
Exprimer que j’ai suffisamment de force pour vous mettre un pain, vous balancer une beigne, vous mettre une bonne pêche ? C’est un peu fort !
En revanche il me plaît que l’on puisse faire référence à des recherches fructueuses ou à des expériences réussies qui auraient conforté en moi le goût de vivre et l’envie d’aller toujours de l’avant… à l’instar du patient et fier sportif en rivière qui oublie ses retours bredouille et se motive par le souvenir de ses bonnes pêches.
Bien sûr il me plairait aussi qu’on pense à la saveur de ce fruit appétissant et fragile qui à la belle saison s’abreuve de soleil. Tendre, sucrée, juteuse, telle est souvent la chair de la pêche. Sa peau est douce aussi… et ne prête-t-on pas un aspect agréable à celle qui a un teint de pêche ? Mais bon là ça s’adresse aux jeunes filles…
Qu’importe… pour ces connotations de force, saveur, jeunesse, je suis heureuse de "garder la pêche". Je crois que je préfère même cette expression au seul qualificatif pêchue auquel le "u" confère une nuance légèrement péjorative et moqueuse, une consistance un peu molle et futile, un côté peut-être grossier et dédaigneux. A certains le mot "pêchu" peut aussi poser un problème d'orthographe; je le rencontre beaucoup avec un accent aigu mais le Larousse lui attribue naturellement celui de la pêche qui est circonflexe. Et pour y penser il suffit de se représenter le chapeau du pêcheur ou de s'imaginer à l'abri sous les branches du pêcher...


Tiens! Cela me donne envie de relire quelques pages du récit insolite de Roal Dahl " James et la grosse pêche " ! Je m'y mets tout de suite après avoir mis en ligne mon article de pêche (!).

Je me dépêche...

3 commentaires:

PtitSeb a dit…

Il faut souligner que le mot "pechu" est un mot que l'ensemble des etudiants polytechniciens usent et abusent. Il faudrait essayer de retracer l'histoire de l'usage du mot sur leur campus... Il semble que, pour eux, il signifie "super", ou plus litterallement "WAOUUUUUUUUUU". Par exemple: "Tu as entendu la nouvelle chanson de Francis Cabrel/Justin Timberlake? Elle est pechue"

Martine a dit…

Oui c'est ça, pour eux c'est "trop cool"; positif en tout cas. Moi j'étais juste épatée de retrouver le mot dans le dictionnaire associé à retraité...

Turboost a dit…

mouais mouais mouais...on se moquerait de moi ? Je ne te permets pas :p !