dimanche 22 mars 2009

hobby

Ma fille raconte, et j'imagine! Je vois ainsi une bande d'étudiantes au coin d'une cour... Sûrement en panne d'inspiration, l'une finit par lancer: "C'est quoi les hobbies de vos parents?" Un petit temps de réflexion...
"Mon père, il fait des sudokus...", avoue Laura. Bon, ça passe, pas de réactions particulières. Deux copines hochent même la tête, elles compatissent: "Chez moi, pareil..." Rien que du normal...
"Ma mère sinon, elle lit, elle dessine, elle écrit et elle fait de la guitare électrique..."
Les regards convergent sur ma chère enfant! Elle n'a pas honte en tout cas! Le dernier mot, quel incongru celui-là, résonne et ranime la conversation...
"Ah! électrique? oh!" Gloussements un brin amusés, peut-être incrédules...
Laura continue: "Oui, et puis... elle a aussi un blog!"
Alors là, d'après ce que je comprends, les filles sont achevées et affichent une mine consternée...
Moi, ça me fait bien rire! Dites, j'en vois souvent des vieux qui sont branchés ou qui sont accros de l'ordi, pas très original de nos jours! Alors pourquoi pas moi, une mère, qui en plus a du temps à revendre?

En attendant, son histoire de "hobby" me fait réfléchir... D'origine évidente, le "hobby horse" désigne en fait le cheval de bois, à bascule, autrefois jouet favori des petits anglais. A l'usage, l'expression a été employée pour signifier n'importe quel jeu préféré des enfants, puis elle s'est appliquée aux passe-temps des adultes. Enfin, reprise en France, elle s'est vue simplifiée, réduite sans doute par facilité, au seul "hobby". Il aurait été plus difficile de s'approprier le "steckenpferd", équivalent allemand du "hobby horse".

Nous avions pourtant notre "violon d'Ingres", expression que je percevais petite comme un "violon dingue". J'avais bien compris qu'il s'agissait d'une occupation choisie par les grands pour leur plaisir, un dérivatif, une détente qu'ils se permettaient en dehors de leur métier. Sans me poser plus de questions sur la dénomination consacrée. J'ai découvert plus tard les peintures de Jean-Auguste-Dominique Ingres et la passion qu'il affichait par ailleurs pour la musique; il qualifiait cet art de "divin" et pratiquait le violon plus qu'occasionnellement et avec talent. Utilisée d'abord chez les artistes pour évoquer une seconde activité dans un autre domaine que leur art habituel, le "violon d'Ingres" désigne maintenant le ou les loisirs de prédilection pour tout un chacun.

Le "dada" français existe aussi! Concentré de l'ancien "dia dia!" des cochers, les très jeunes enfants l'utilisent pour nommer un cheval. Mais il s'agit aussi d'un sujet particulièrement prisé par une personne que l'on peine à stopper quand elle "enfourche" le sien: elle risque alors d'accaparer la conversation et de vous tenir la jambe un moment! Et le dada désigne, comme le hobby, une activité occasionnelle, avec cependant une nuance supplémentaire, un côté maniaque qui le rend obsessionnel ou extravagant, jusqu'à devenir parfois une 'idée" fixe. Il se rapproche de la "marotte" avec le grain de folie qui s'y rattache puisque celle-ci est à l'origine une sorte de sceptre de fantaisie, attribut des bouffons à la cour royale! Cette connotation fantasque n'existe pas dans le hobby ni dans le violon d'Ingres, même si j'avais cru l'y déceler autrefois!

Si les hobbies ou hobbys remplissent désormais tout mon temps, est-ce encore l'appellation qu'il convient d'employer? Car ils supposent en regard une activité principale! Peut-être Laura avait-elle à l'esprit ma participation à la Bib' à dom' comme référence sérieuse, le reste étant passe-temps entre lesquels je papillonne. C'est vrai, j'ai enfin des moments calmes pour lire, je me ressource en dessinant et j'admets que l'écriture confine au dada... Soyez ravis d'échapper aux sons de ma guitare dingue mais je vous associe malgré tout à ma petite folie, ce blog! Tant pis si ça fait un peu "original" ou excentrique, j'assume!

3 commentaires:

Gisèle a dit…

Je ne savais pas que tu jouais de la guitare. Une corde de plus à ton arc !... Bravo.
Je t'embrasse.

Nicolas a dit…

En fait de film...

http://www.youtube.com/watch?v=-0eRrV69-G8

Martine a dit…

J'ai vu la vidéo; on a envie d'en savoir plus. J'ai un peu mieux compris ici:
http://nicolaszappi.over-blog.com/

Merci de votre visite!