dimanche 1 mars 2009

parc (2)

Pour lire la première partie : parc (1)


Objectif mangoustes !


Papa et Sammy se dirigent vers la plaine africaine… Les dames au long cou sont peut-être restées au chaud car Sammy ne les voit pas devant leur très haut bâtiment de bois. En revanche voilà trois watusis qui semblent les attendre à la porte! Papa est obligé de prendre Sammy dans les bras sinon le pauvre ne voit que des cornes. Papa dit que dans leur pays les watusis sont élevés pour le lait comme les vaches chez grand-mère, à la campagne. Sammy aime répéter le nom "watusi", et aussi "zébu"... "Watusi, zyva, zébu, zébulon!" ajoute papa en riant.

Sammy retrouve la terre ferme. Ils entendent tout d'un coup beaucoup de bruit, ce sont les "lémuriens" explique encore papa, mais Sammy les appelle "ses p’tits singes". Là-bas sur l’île , il faut les voir ! Quelle bataille, quelle pagaille! "Vite, vite !". Ils s'agitent dans les arbres, les makis, les varis, ils ont des noms qui rient ! D’ailleurs ils s'amusent, ils sautent d'une branche à l'autre; un moment on ne les distingue presque plus, puis ils réapparaissent et on essaie encore de suivre le noir et blanc de leur pelage.

Quand les coquins s'arrêtent enfin de faire les clowns, Papa et Sammy continuent à marcher le long de l'étang. Il y a beaucoup de flamants roses pas si roses, et le petit garçon n'aime pas les regarder, c'est pas drôle, ils sont beaucoup trop sages ! Papa le met enfin sur ses épaules et Sammy arrive à voir dans les rochers un pélican tranquille mais pas très gracieux. Dans les arbres, de l'autre côté de l'eau, sont suspendus des grands paniers pour les girafes mais elles ne sont pas là non plus. Avant, il y avait aussi des zèbres qui partageaient la plaine avec elles, mais maman a raconté qu'ils sont tombés malades, alors les gens du parc attendent de savoir pourquoi avant d'en prendre de nouveaux. Les crocodiles, eux, sont dans leur maison, il fait trop froid pour qu'ils pataugent dehors dans la mare; les enfants doivent coller le visage aux vitres pour les voir, ces paresseux ! Sammy jette juste un œil, l’année dernière il en a vu plein à la ferme aux crocodiles, sa classe y était allée en car avec les maîtresses, c'était cool, surtout le pique-nique!

Voilà maman avec Anna, elles les ont rattrapés, la petite est sage pour l'instant, mais avec elle on ne sait jamais ! Pourvu qu’elle soit sympa jusqu’aux mangoustes, ce n'est plus très loin. Il faut se frayer un passage dans la foule… Ça sent la barbe à papa et les gaufres, mmm ! Tant pis, Sammy est trop pressé de saluer ses amies. Il passe d’abord devant le porc-épic au museau plutôt mignon mais l'animal est si gros! Sammy ne trouve pas très élégant ce super hérisson géant, avec ses piquants très très longs et si encombrants...

"On arrive, on arrive !" crie Sammy qui se faufile entre les jambes des personnes agglutinées devant la cage vitrée voisine. Enfin il distingue une des mangoustes jaunes au sommet de son monticule de terre, sous une lampe qui donne une lumière un peu rouge ; elle a pris son tour de garde! Le poste est confortable, ça chauffe!




La deuxième mangouste se promène derrière les parois de verre. Il y a de plus en plus de trous dans le terrier, sûrement un vrai labyrinthe ! La sentinelle gronde, on ne l'entend pas mais Sammy voit qu'elle n'a pas l'air content, les flashes des appareils photo l'ont peut-être effrayée! "Maman! Mais arrête ! Tu lui fais peur ! " crie Sammy très fâché. Le couple doré a disparu, Le petit garçon pique une grosse colère ! Ils attendent encore un peu. " On s’en va!", décrète Sammy, " je veux rentrer à la maison ! C’est toujours pareil ! C’est votre faute !"




Papa et maman se regardent… Comme d'habitude, dans quelques minutes Sammy aura oublié sa mauvaise humeur. Ils contourneront les enclos des fauves, s’arrêteront devant le lion toujours à grogner et à faire les cent pas, puis ils rentreront tranquillement. Leur petit révolté retrouvera Winnie, il s'installera dans les bras de Maman pour se reposer et faire un câlin réparateur, Papa baignera Anna... Ils retourneront voir les mangoustes dimanche prochain! ! !


(Pour compléter cette promenade, voici les liens pour obtenir quelques informations sur le Jardin Zoologique de Lyon ou bien naviguer sur le joli site de Timon la mangouste !)

2 commentaires:

Gisèle a dit…

Belle histoire ! En ce qui concerne les zèbres,après la mort de deux d'entre eux, je crois, le seul survivant a été envoyé dans un zoo en Allemagne pour sauvegarder la race.
Je te le répète, tes récits sont très intéressants.Il suffit de prendre sont temps pour les lires. Je t'embrasse.

Gisèle a dit…

Excuses-moi, il y a plein de fautes dans mon commentaire précédent ! Je n'aime pas celà. J'ai un problème de vue car lorsque j'écris, les caractères sont très petits.