samedi 4 avril 2009

remodelage

Ma première idée était de parler d’un "renouveau" pour mon p’tit blog et puis non ! Car si le Robert définit bien ce mot comme un regain, une renaissance, le Larousse, lui, évoque une reprise après un "déclin". Et cette dernière idée ne me plaît pas du tout…
Quel mot employer alors pour décrire la transformation de "mon p’tit mot m’a dit" ? Légère transformation croit-on en observant le résultat, car, somme toute, il s’agit d’un simple élargissement de la page ! Mais je vous assure que pour moi c’est le résultat d’un long temps de réflexion et d’exploration ! Et puisque j’ai finalement opté pour changer le modèle sans changer de plateforme, il convient bien de dire que j’ai "remodelé" le site !


"mon p’tit mot m’a dit", les limites du modèle d'origine

En voyant s’accumuler les p'tits mots dans le répertoire en haut de la colonne de gauche, je me suis dit qu’il fallait penser à l’avenir… Je voyais approcher, à grands pas, le seuil des 50 titres… Le bel âge, certes, mais il faut savoir conserver belle apparence n’est-ce pas, enfin au moins continuer à plaire… Les autres gadgets se trouvaient progressivement rejetés de plus en plus bas, comme par exemple l’explication de "mognoter", information pourtant indispensable aux nouveaux arrivants… J’avais aussi dû reléguer ma playlist en bas de page, pas facilement accessible, alors que les copines de country aimaient bien venir y retrouver nos airs de danse! Et il m’était impossible de remettre le gadget en marge à cause de son format débordant sur les textes ! Toutes ces concessions m’ennuyaient. Forcément, l’usage révèle défauts et manques, il aide à définir ce que l’on souhaite vraiment.

Je ne voyais qu'une solution: aérer les pages en adoptant un modèle en trois colonnes. Celle de gauche serait consacrée aux mots et celle de droite accueillerait tous les autres widgets. Comment n’y avais-je pas pensé avant de commencer à mognoter ? A la base Blogger ne propose, c’est vrai, que des modèles avec une seule marge ; sur le coup cela ne m’avait pas paru important. J’avais choisi cette plateforme car je pouvais bénéficier de l’aide d’amis déjà utilisateurs ; de plus, propriété de Google, elle m’offrait un référencement rapide, optimal et des possibilités intéressantes de diffusion.

Voyages sur d’autres plateformes

Que pouvais-je faire maintenant ? Je ne pensais pas trouver de solution du côté de Blogger. J’allais devoir faire preuve d’infidélité et me construire une nouvelle maison ailleurs… Après avoir surfé de blog en blog sur le net pour déterminer ce qui pourrait convenir à mon projet, je me suis arrêtée sur "hautetfort", je me suis inscrite et j’ai même créé "mes p’tits mots m’ont dit", pour voir… Difficile de choisir entre les modèles, tous chics ! Après avoir longuement hésité, j’en ai enfin choisi un, par élimination, avec des encadrés, bien propre, en nuances de gris sur fond blanc… tout en regrettant mon canevas beige du "scribe" de blogger. Sur hautetfort j’avais l’impression d’une vitrine ! Et le résultat m’a horrifiée car un bandeau de pub m’était imposé d’office en en-tête : rédhibitoire pour moi ! Blog aussitôt publié aussitôt fermé ! Ensuite j’ai relu toutes les conditions d’utilisation des divers hébergements en prêtant bien attention aux clauses de publicité. Retour sur Blogger qui décidément s’avérait le plus convenable à mon sens : il est en effet possible d’y placer des réclames mais cela reste un choix de l’utilisateur et non de la plateforme.

Retour sur Blogger

Et mes trois colonnes alors ? J’ai recommencé à surfer… jusqu’à tomber sur Néosphère dont le rédacteur, Blogus, explique dans un langage à ma portée l’existence chez Blogcrowds de modèles sur trois colonnes compatibles avec Blogger. C’est là que j’ai entrevu le bout du tunnel. Mais j’ai bien compris aussi que l’entreprise n’était pas sans risque : très facile lorsqu’on veut lancer un nouveau blog mais dangereuse quand il s’agit de transformer un blog déjà existant.
Aussi ai-je créé un nouveau blog Blogger, " ma p’tite mognoterie ", une sorte de blogtest, en utilisant le nouveau code de modèle en trois colonnes choisi chez Blogcrowds. La manœuvre ayant réussi, j’ai fait des essais sur cette p’tite mognoterie de dépôt ainsi qu’une sauvegarde des 49 messages de "mon p’tit mot m’a dit". J’ai aussi copié sur un fichier word tous les codes de mes gadgets, sous tous les formats.
Au moment du clic décisif qui devait valider le nouveau code du modèle de "mon p’tit mot m’a dit" je savais pouvoir récupérer tout en cas de fausse manipulation.
Et ça a marché… J’ai œuvré comme un chef! Mes archives ont été conservées sur le nouveau "template", le nouveau patron. La plupart des gadgets avaient disparu mais je les ai recopiés petit à petit. J’ai seulement perdu deux fonctionnalités sur les fins de messages, onglet de correction rapide et envoi par mail, mais pas essentielles…


"mon p’tit mot m’a dit", la nouvelle formule

Ainsi remodelé "mon p’tit mot m’a dit" continue sa route… J’aimerais améliorer encore ma mise en page par des encadrés mais je n’ai pas pour l’instant trouvé la manière ; je ne désespère pas, j’ai déjà bien progressé… Là je me remets à écrire…

Aucun commentaire: