lundi 12 octobre 2009

madeleine

Lorsqu'il est commun, ce nom aux sonorités mélodieuses évoque un célèbre petit gâteau dodu. Mais lorsqu'on lui donne sa majuscule, alors il désigne la sainte, honorée par de multiples toponymes, inspiratrice d'oeuvres d'art; il devient le prénom de femmes que l'on chante et que l'on aime... Elles sont si nombreuses, ces « madeleines » et ces « Madeleine », que je choisis d’en faire ici une courte sélection tout à fait personnelle !


D’abord j’aime la friandise moelleuse, cette madeleine maison ou, encore mieux, de Commercy, qu’il est souvent bon d’assurer en réserve pour les petits creux du matin (clin d’œil à ma fille…).


Ce doux délice ne réveille pas toujours chez moi mes souvenirs de goûters d’enfance, comme la fameuse madeleine de Proust, mais il est vrai que son côté coquillage ou son allure petit bateau chatouille la mémoire et encourage l’imaginaire…

C’est plutôt le nom propre qui ravive en moi quelques images… J’étais très attachée petite à une maison que possédait mon père: elle se trouvait dans un village normand très coquet, Tessé-la-Madeleine, qui a hélas fusionné depuis avec une station voisine plus prestigieuse.

A cette même époque, années 60, Jacques Brel espérait Madeleine, «tellement jolie, tellement tout ça»; je l'ai mieux écouté et apprécié plus tard… Je retrouve aujourd’hui le texte de la chanson dans un joli roman bretonnant d’Amanda Sthers: son personnage Rémi Kerguikou l'entonne dans un karaoké devant une Madeleine un peu triste qui, hélas, pense à un autre, un nommé Castellot, tellement tout beau. Voilà d’ailleurs une petite histoire émouvante, bien tendre à déguster, pas mélo pour autant, je veux dire qu'elle ne fait quand même pas pleurer son lecteur à chaudes larmes, comme une madeleine...

Alors si cela vous tente... Bonne lecture! Ou bon appétit!

2 commentaires:

Gisèle a dit…

Je reconnais bien en toi la petite gourmande ! Quant au prénom, c'est vrai, je l'aime bien, c'est celui de ma soeur. Bises.

Martine a dit…

Chez moi aussi une tante Madeleine, une cousine Marie-Madeleine; elles font partie de ma vie même si je n'en profite pas assez!