lundi 23 novembre 2009

aventure

Mon p’tit mot fête sa première année… Et ça roule ! "Mognoter" correspond maintenant à un domaine et avec ses 112 messages, le site se porte vraiment bien…

Vous m’avez encouragée alors je l’ai bien nourri mon blog, c’est vrai ! J’ai lu dans un horoscope qu’un petit sagittaire exige un maximum d’attention, je confirme, il faut assurer pour qu’il vive ! J’ai été tentée de l’abandonner plus d’une fois, je l’avoue. Certains jours je ne trouvais aucun mot qui me convienne ou à lui mettre sous la dent. Et je me disais à quoi bon, ces p’tits messages sont trop futiles, trop optimistes, avec ce que vit le monde autour de moi, j’exagère ! Et finalement je m’y suis toujours remise. Aujourd’hui j’éprouve une tendresse particulière à le feuilleter pour y retrouver mes personnages : j’aime relire par exemple l’histoire de ce clochard, le Moboss, avec son inséparable dictionnaire… Et je suis heureuse d’avoir pu partager mes émotions et écrire sur quelques êtres chers, amis ou proches, qui se sont envolés, Marie-Christine, Pierre

Quand je prépare un p’tit mot, je m’y consacre complètement, je ferme les écoutilles, je deviens insupportable tant je suis absente. J’y pense sans cesse, je construis ou je corrige des phrases dans ma tête en faisant la cuisine ou les courses, en cours de gym ou dans le métro…

Ça me rappelle… Tellement j’étais absorbée, occupée à griffonner quelques notes forcément essentielles dans un petit carnet que je trimbale toujours dans mon sac, il m’est arrivé une inoubliable fois de louper le terminus à Perrache… La tête du conducteur ! Je le vois encore longer le flanc de son train immobilisé : moi j’étais dans le dernier wagon, en compagnie de deux ados à capuche et sono… Eux s’étaient volontairement laissés embarquer sur la voie de service… Je n’avais pas réalisé, je me demandais pourquoi on s’était arrêtés en plein tunnel.  Je crois avoir songé d’abord, tranquillement, à une panne, et vraiment il est gonflé celui-là qui semble nous questionner et nous enguirlander à travers la vitre. Les p’tits jeunes se sont levés, leurs regards sont passés vite fait sur moi qui m’étais ratatinée, tétanisée, sur ma banquette… Ils se sont tournés vers le gars des TCL et, plantés face à lui toujours derrière le carreau, ils ont écarté les bras, levé les coudes, et ont lancé sur un ton agressif, un peu comme un défi : alors quoi, dis ça te gêne ?
L’autre a forcé la voix et l’on entendait ses mots un peu étouffés :  vous avez pas entendu l’annonce ? Il avait l’air blasé… Il a haussé les épaules et il a recommencé à avancer. Heureusement, je l’ai entendu ouvrir la porte de la cabine. Les gamins se sont rassis sans faire attention à moi : je n’en menais pas large, serrais encore les fesses et me cramponnais à mon carnet de combat… Le métro a redémarré, on est repartis dans l’autre sens…
Ouf ! La cruche que j’étais l’avait échappé belle ! J’ai mis du temps avant d’oser raconter ça,  j’avais eu très peur sur le coup et trop la honte après. J’aurais pu aussi m’en servir comme enclencheur pour un thriller infernal, mais non… Ça viendra peut-être…

Penser à écrire suffit donc à me rendre la vie dangereuse. Ecrire me met en péril car je montre beaucoup ce que je suis. Mais je persiste, volontaire. J’ai souvent l’impression de me créer un monde parallèle et la transition avec la réalité est parfois difficile à gérer. Mais il faut croire que ça me plaît de décoller ainsi. C’est mon plaisir. Je dois à mes p'tits mots de belles rencontres, bien réelles, des correspondances amicales, et tous vos retours et commentaires qui me motivent énormément. J’ai très bien entendu ceux qui m’ont suppliée afin que je publie des messages plus courts, plus digestes, hélas je n’y arrive pas… Mais sachez bien, vous tous, lecteurs fidèles et passants : vous comptez beaucoup pour moi ! Grâce à vous, mes p’tits mots me disent toujours quelque chose et la p’tit’ aventure continue…

4 commentaires:

DOMI a dit…

BONNE FETE POUR LA PREMIERE ANNEE
CONTINU TOUJOURS A NOUS FAIRE REVER
BISOUS

lza.broc a dit…

bonjour, je suis la potière des Etangs, merci de m'avoir citée!!
bonne continuation

Martine a dit…

Merci beaucoup Domi, je suis vraiment contente que tu sois toujours là!
Elsa, quelle visite inattendue et sympathique! Merci à vous aussi!(pour qui veut vous retrouver, il faut choisir le p'tit mot "beurrier")

Gisèle a dit…

Bravo Martine pour cette performance et persévérance. Continues. A bientôt, je t'embrasse.