mardi 29 décembre 2009

buzz

(Où l'on retrouve Marylin devant sa télé; rappelez-vous roger-bontemps, ou encore gougnafier...)

« Attention question de rapidité… En quatre lettres, marketing bourdonnant sur la toile…»

Ah zut ! Marylin a le mot sur le bout de la langue… C’est qu'elle imagine bien ce dont l'animateur veut parler. Une info qui fuse, une photo qui accuse, une vidéo qui juge. Une rencontre surprise, un nu à scandale, la preuve inattendue d’un mensonge, de l’original, du sensationnel que l’on cherche à partager sans délai…

Marylin s'emporte... Ah ça, quand il s’agit de propager efficacement un bruit, de provoquer un tapage médiatique, quel meilleur véhicule que le web, ce champion en communication, navigation, interaction ? Du vent sur le net peut facilement dégénérer en tempête. La rumeur se diffuse, se répand comme une traînée de poudre, le lien circule, utilise des réseaux compliqués… Agir vite, toucher large, et surtout mesurer la rapidité et l’impact... Inventer, ruser, viser toujours la fulgurance, avec un maximum de répercussion et d’audience.

Marylin délire... Après avoir été lancée à la vitesse de l’éclair, la nouvelle se complaît un moment sur la toile qui s’agite dans le soudain courant d'air. Le vrombissement semble interminable, l’énervement est quasi général. Mais bientôt la mouche a la grosse tête et convulse. Elle risque de s’étouffer d’ambition et d’excès... Évidemment, à force de jouer des coudes à cette vitesse, le tuyau s'est usé... Et c'est comme un soufflé qui retombe ; le phénomène n’en est plus un, le scoop a le blues, redevenu vulgaire événement, actualité, fait divers.

Marylin réfléchit...
Voyons... Il surprend, il excite, il amuse et parfois abuse la foule curieuse… mais ça rapporte! C’est du business !
Un concentré de pub et d'information, qui peut faire mal! Sans pitié pour la cible, comme l'est un rapace, comme l'est une… buse ! ! !

Voilà ! Bien sûr ! Elle a trouvé ! Mais le candidat a écrasé le buzzer et donné sa réponse depuis un moment ! Tant pis ! Marylin va suggérer le p’tit mot à Ginette pour qu'elle le décortique sur son blog… Ça lui plaira de faire le buzz !

1 commentaire:

Gisèle a dit…

Meilleurs voeux, Martine : Santé, bonheur, prospérité et tout ce que tu peux désirer. Voilà ce que je te souhaite pour 2010. Bises.