mardi 12 octobre 2010

insomnie

Seul mon corps se repose

La tête, elle, s'affaire
Peines et pensées profitent
Et s'étirent, à l'aise

Le sommeil hésite
Il s'emballe, il fuit encore
La nuit sera longue

Après minuit rien ne va plus

Le silence m’agace
 Et la moindre idée m’obsède
Tout se démesure

Je jette des mots
Dans le noir, sur une feuille
Pour les retenir

Ils me viennent en rafales

Ce sont des désordres
Que révèle le matin
Folles écritures

Des brouillons étranges
Que je passe la journée
A remettre en forme

Il faut tout récupérer

Ce serait dommage
De trop lutter contre celle
Qui me donne tant

Donc je la cultive
Car je perdrais en dormant
Toute inspiration

- Vive l'insomnie -

(Pardonnez-moi de classer cette insomnie parmi les rimes, même si elle n'en compte pas. Disons qu'il y a comme un air de famille, la musique et la forme...)

Aucun commentaire: