samedi 1 janvier 2011

écrire

Le 29 décembre dernier, le Jour du Bon Débarras, les New-yorkais étaient invités à écrire sur des petits papiers leurs plus mauvais souvenirs des mois écoulés pour qu'ils soient ensuite symboliquement détruits dans une broyeuse géante ; c'était la mise à disposition, en passe de devenir traditionnelle, de la grande "déchiqueteuse". Le passant pouvait ainsi se soulager des soucis qui lui avaient pourri la vie en 2010, faire sauter les "chicots", jeter l'aveu de ses pires "échecs", abandonner ses chagrins ou de malheureuses décisions, tout ça dans l'espoir d'aborder l'année suivante avec un moral tout neuf... Tentant, et plutôt "chic", de se désinvestir de tristes surcharges ! Comme on aimerait que cela soit si simple...

Curieusement, cet évènement m'a rappelé un autre travail d'écriture, conservateur celui-là, et mystérieux, un "collier de souhaits secrets" photographié à l'occasion d'une exposition au Fort de Vaise, à Lyon en mai 2010. Des œuvres étaient réunies,  de splendides objets accompagnés de textes, réalisés par l'Atelier d'Art Thérapie du Centre Hospitalier de Saint-Cyr au Mont d'Or. En l'occurrence, le bijou constituait une pièce unique composée de messages enfermés dans de petits flacons de verre ; et ces tubes scellés avaient été reliés par des cordons colorés... 

Que d'écritures qui cherchent à soulager nos âmes...

Moi je noterais bien aussi du passé les bonnes choses, pour me rendre mieux compte de la somme de mes petits bonheurs ; je suis certaine qu'en lire la liste de temps à autre, à l'avenir, me réchaufferait le cœur, tout en me redonnant régulièrement conscience d'avoir de la chance.

A l'aube du nouvel an, je trouve agréable de formuler des vœux, sur une carte, dans un mail, de choisir des mots, de les envoyer, de répondre à tous ceux qui ont eu une pensée pour moi...

Écrire décidément est essentiel, écrire pour nous-mêmes ou à destination des autres, écrire de quoi soulager, encourager, de quoi aider à rêver et à vivre, écrire pour communiquer et dire que l'on aime quand il est encore temps... Écrire ses projets en espérant qu'au bout du chemin il n'y aura pas trop besoin de déchirer, détricoter, déchiqueter...

A nos plumes ! Et bonne année !


7 commentaires:

Accent Grave a dit…

C'est tellement vrai! Nous écrivons pour nous aider à vivre.

Écrire à quelqu'un, répondre à quelqu'un c'est s'ouvrir totalement, c'est concrétiser quelque chose d'abstrait.

Accent Grave

Pastelle a dit…

Ce collier à souhaits secrets et une vraie merveille, je regrette de ne pas avoir été au courant de cette exposition.
Merci pour le partage.
Et belle année.

Martine a dit…

Merci Accent Grave de votre visite à l'aube de cette année...

Pastelle, j'ai admiré vos belles photos de la fête des lumières, entre autres. Nul doute que cette année vous apportera encore de nombreuses occasions pour de magnifiques images à partager.

L'exposition "Compléments d'Objet" avait été admirablement conçue, un parcours simple et coloré, avec toutes explications soigneusement jointes pour chaque sujet, dans un cadre qui mérite le détour. Sur le lien suivant vous trouverez d'autres traces des travaux présentés:

http://picasaweb.google.com/martine.falgayrac/ComplementsDObjets?authkey=Gv1sRgCPCvpqD_0ZeEPQ&feat=directlink

Gisèle a dit…

En ce qui me concerne, je n'aime pas trop écrire. Mais après une telle verve, je ne peux que complimenter l'auteur de ce joli récit du jour de l'an. A mon tour, bonne et heureuse année.

Martine a dit…

Coucou Gisèle ! Meilleurs voeux à toi aussi.

Pas besoin de souhaiter que notre bib' à dom' apporte encore du bonheur à ses lecteurs, n'est-ce pas, c'est couru d'avance, et j'espère que nous saurons toujours partager nos énergies pour faire vivre cette belle association !

Zoreilles a dit…

Ah Martine... Quel billet magnifique en ce début d'année que je vous souhaite bonne et heureuse, ainsi qu'à vos lecteurs, amoureux de l'écriture et de la culture comme vous l'êtes.

Écrire... Il y a autant de définitions qu'il y a de personnes. J'aime la vôtre.

Martine a dit…

Un grand grand merci Zoreilles pour ces encouragements. Meilleurs voeux pareillement pour vous, à partager avec tous ceux que je lis maintenant régulièrement sur votre blog et que je visite aussi parfois. Et au départ c'était grâce à Accent Grave...
A bientôt !