mardi 25 octobre 2011

intergénérationnel


L'inter-génération, évidemment c'est possible ! Ou ce que je souhaite retenir de la semaine bleue 2011...


Vieillir ensemble, bien vieillir... : des formules titres pour des animations, débats et tables rondes au cours de cette semaine bleue.

"Vieillir" ! Allons, c'est normal ! Cela signifie que nous sommes vivants, que la vie suit son cours : vieillir c'est vivre et l'on sera toujours l'aîné ou le cadet d'un autre qui poursuit lui aussi et au même rythme son petit bonhomme de chemin. Alors disons que nous cherchons à vivre ensemble, et à bien vivre !

La retraite n'annonce pas la vieillesse, il n'y a pas de vie « active » et de retraite « passive ». Chaque vie est un parcours, évidemment composé de phases différentes, et jalonné d'obstacles ; toute notre vie nous agissons, nous évoluons, nous avançons. C'est l'âge qui peu à peu induit des soucis spécifiques, plus ou moins tôt, plus ou moins importants selon les individus ; avec les années, des handicaps très divers s'amplifient, avec lesquels il faut compter dans le déroulement du quotidien. La dépendance à accepter, les difficultés à dompter, modifient forcément notre comportement, notre disponibilité, notre image.

Mais chaque être a sa place, et sa voix, au sein d' une famille, dans son immeuble, dans son quartier, dans la ville, dans la société ; chacun, riche de sa propre expérience, possède des savoirs, est animé de passions, tout en ayant encore tant de choses à apprendre, à découvrir. Il est donc essentiel de favoriser les échanges, les rencontres, afin que l'on puisse s'affirmer, à tout âge, un parmi d'autres, tous associés dans les plaisirs et les rigueurs du monde. On se sent tellement plus forts à plusieurs.

Concernant le logement et l'habitat, nous ont été présentées des actions intergénérationnelles fort séduisantes, porteuses d'un objectif de lien social, de partage... En voici deux exemples :

  • un projet de résidence initié par le GIHP, groupement pour l'insertion des personnes handicapées physiques,
  • les propositions de partage développées par le réseau Pari Solidaire...

Il n'y a pas de recette miracle unique et collective pour améliorer une situation personnelle ou lutter contre l'isolement, mais de multiples adaptations et des possibles pour chaque individu. En communiquant, et internet peut contribuer à faire circuler l'information, en cherchant à faire connaître les solutions qui pourraient convenir à l'un, à l'autre, nous donnons aux personnes le choix de leur vie, de leur avenir.

Se sentir vivre...Vivre ensemble, bien vivre, en restant solidaires, c'est pour tous les âges...

Aucun commentaire: