samedi 17 mars 2012

lettre


J'ai pris l'habitude de participer, chaque année, à la Semaine de la langue française et de la francophonie, en écrivant un texte autour des "dix mots" choisis pour l'occasion.

Voici mes contributions précédentes :
Conjugaison pour demain et demain, en 2009
Remue-méninges et Variante, en 2010
Entre mots, en 2011

Pour 2012, les mots proposés sont : âme, autrement, caractère, chez, confier, histoire, naturel, penchant, songe, transports. Le thème Dis-moi dix mots qui te racontent encourage à parler de soi ! J'ai donc composé une lettre pour... vous.

***

          Cher inconnu,

Vous souhaitez que je vous apprenne ce que je suis, et proposez dix mots pour articuler mon portrait... Me mettriez-vous à l'épreuve ? Soit ! Il est bien naturel de vouloir se rendre compte à qui l'on a affaire. Je vous envoie donc le résultat de l'exercice : cet essai, que j'ai voulu sincère, vous donnera, je l'espère, envie d'en savoir plus encore...

Comme vous l'indique mon adresse postale, je vis en ville. J'aime ça : voir du monde, faire partie du mouvement, m'isoler parfois dans la foule et m'y sentir cependant exister. Je suis d'un caractère sociable et m'intègre aisément dans les groupes d'activités ou de loisirs, où qu'ils soient. Tant que je peux sortir de chez moi, ayant la forme et la santé, je ne m'en prive pas. Je sillonne les rues, à pied, et pour les longues courses emprunte les transports en commun, jamais le vélo, par peur, ni la voiture.

Je ne suis pas née citadine pourtant ! J'ai vu le jour dans un village de campagne puis vécu longtemps au bord de l'océan. Certains matins j'éprouve même comme une vague à l'âme... La mer me manque terriblement. Je me réfugie alors dans quelques occupations essentielles : la plupart, cela ne vous étonnera pas, tournent autour de ce penchant que j'ai toujours manifesté pour la langue française et particulièrement pour l'écriture. Mine de rien, c'est fou ce que l'on peut confier par l'intermédiaire d'une plume, d'un crayon, d'un clavier : des détails intimes encombrants, des sentiments, des souffrances, des espoirs. Serai-je capable un jour de construire un roman, de tirer les fils d'une longue et belle histoire ? J'y songe, de plus en plus souvent !

Que puis-je encore ajouter ? Aurais-je dû m'y prendre autrement pour composer cette lettre, insister sur quelques qualités ou compétences susceptibles de vous charmer, détailler quelques particularités physiques. Une photographie fera plus justement l'affaire, si vous le désirez.

Au plaisir de vous lire !

3 commentaires:

Gisèle a dit…

Pas de doute, tu t'exprimes aisément. Je te l'ai déjà dit, tu peux te lancer dans l'écriture d'un prochain roman !
A bientôt. Bises.

Grand-Langue a dit…

Bon ben, on vous connait mieux!

Grand-Langue

Martine a dit…

Merci à tous les deux pour vos réponses !

Gisèle, tu sais, il faudrait que j'arrive à me poser et à me concentrer pour ce futur roman ; ce qui n'est pas trop le cas en ce moment. Que pourrais-je lâcher pour m'en donner le temps ? J'aime tout !