dimanche 18 mars 2012

tsunami


Le resto de Narihiro paraît aujourd'hui sur la grande mognoterie.

De nombreuses émissions étaient consacrées au Japon ces derniers jours, un an après le tsunami géant qui a dévasté le Nord-Est de la plus grande île de Honshu. Un matin j'ai entendu la traduction de quelques paroles d'un habitant de la côte ; je n'ai pas retenu les noms exacts du lieu ni de l'homme mais cet ostréiculteur, ou restaurateur peut-être, racontait avoir retrouvé, au milieu des décombres, un de ses précieux outils personnels de travail, un couteau à huître... Il aurait vu un signe dans cette découverte, le signe qu'il devait rester, que sa place était toujours à cet endroit.

Alors j'ai inventé le personnage de Narihiro, qui collecte les objets et nourrit les hommes, qui unit son énergie à la  force des autres, pour la reconstruction. J'ai imaginé Narihiro, dans un de ces paysages dont on trouve sur internet d'impressionnantes visions avant/après, compilant les objets comme des re-trouvailles.

Et c'est à Kesennuma, dans la préfecture de Miyagi, que j'ai situé finalement le resto de Narihiro.

La semaine passée, on a encore parlé de séisme au large de la côte orientale de la grande île de Honshu...

0 commentaires: