lundi 9 avril 2012

cohabitation


Et puis, Paulette..., le dernier roman de Barbara Constantine, scénario idéal de cohabitation et de solidarité, complète parfaitement le p'tit mot intergénérationnel publié ici en octobre 2011. Dans cet article, je citais quelques actions exemplaires destinées à lutter contre l'isolement des personnes âgées et notais l'importance d'une bonne circulation de l'information : chaque individu devrait avoir connaissance de tous les choix concernant son avenir de senior, afin de déterminer la solution qui lui conviendra le mieux, celle qui lui permettra de conserver autant que possible, dans son quartier ou dans sa ville, ses repères essentiels, humains, sociaux, culturels. L'adjectif "intergénérationnel" résonnera encore abondamment pendant la Semaine Bleue 2012 puisque celle-ci sera articulée autour du titre : Vieillir et Agir Ensemble dans la Communauté.

Alors bien sûr tout le monde n'a pas envie de rencontrer trop de monde sur son territoire, d'évoluer dans un espace domestique commun, mais voilà détaillée grâce à Et puis, Paulette... une situation originale susceptible de redonner au moins le moral, et des idées, à tous ceux qui ont peur de perdre le goût et l'envie. Bien sûr il ne sera jamais facile de concilier plusieurs indépendances, mais n'est-ce pas continuer à vivre que se confronter aux autres, faire des concessions et des aménagements, rester inscrit dans un projet... D'ailleurs "Projet" est aussi un mot intéressant, je l'avais déjà évoqué en parlant du maintien à domicile.

Ne serait-ce que pour découvrir qui est cette fameuse Paulette, n'hésitez pas à entrer dans la vieille ferme si accueillante de Ferdinand ! Vous y rencontrerez Guy et Marceline, Kim et les deux Lulu, Berthe et Chamalo, et tant d'autres encore aux noms ravissants ou désuets, et tout aussi sympathiques. La plume est tendre, pleine d'humour, le ton est optimiste et les chapitres courts donnent du rythme : l'ensemble constitue ainsi un sacré concentré d'émotions, de douceurs et de bons sentiments (pourquoi pas ?) qui régalent, revigorent et rendent ce moment de lecture plus qu'agréable...

Aucun commentaire: