vendredi 4 mai 2012

Rodanski


L'exposition
Les horizons perdus de Stanislas Rodanski, à la Bibliothèque de la Part-Dieu, présente de nombreux documents illustrant le parcours de cet écrivain lyonnais né en 1927, entré volontairement en 1954 à l'Hôpital Saint-Jean-de-Dieu où il demeura jusqu'à sa mort en 1981 ! Son existence fut une longue quête dominée par l'écriture, nécessaire et essentielle :

"Je crois avoir commencé à écrire pour laisser de moi une image flatteuse..."

"Ecrire pour savoir qui l'on est, pour faire savoir à Pierre et Paul que j'existe aussi..."

Les mots constituaient son
"ultime lien avec la vie".


Le rendez-vous est incontournable pour tous les amoureux de l'écriture ; la galerie se visite et se revisite, sans modération puisque gratuite, et je conseille plusieurs promenades, le carnet à la main afin de noter les phrases qui résonnent le mieux en chacun selon sa sensibilité.

Cet hommage à Stanislas Rodanski et à son œuvre foisonnante, a pu être réalisé notamment grâce à Bernard Cadoux que j'ai la chance de connaître par le fil de quelques écritures.... Bravo, et merci Bernard, de nous inviter aujourd'hui à cette redécouverte d'horizons perdus...

Aucun commentaire: