mercredi 20 juin 2012

huîtres


"Photographie et justice"

Pourquoi ne pas profiter d'un passage dans le Vieux Lyon, d'ici le 2 septembre, pour entrer dans les musées Gadagne et découvrir, au cœur des salles consacrées à l'Histoire de la ville, d'impressionnantes photographies de Delphine Balley. Cette exposition est organisée, entre autres événements, à l'occasion de l'achèvement de la rénovation du Palais de Justice.

Les six œuvres de l'artiste lyonnaise, curieusement intégrées dans le parcours permanent, montrent des scènes d'intérieur mêlant le réel ordinaire et le fantastique. Elles sont accompagnées, chacune, d'une « histoire » plutôt sordide, à l'allure de fait divers, imaginée et racontée par Frédéric Doyez, avocat pénaliste. Pour exemple, écoutez donc le récit concocté à propos de la composition intitulée Huîtres.

Venu pour admirer les objets et documents de collection recomposant le passé et l'évolution de notre ville, le visiteur jugera peut-être incongrue et provocante la présence de ces tableaux. Cependant, il y a de fortes chances qu'il se laisse surprendre et gagner par un élan de curiosité...

Il est ensuite facile de retrouver, sur internet, d'autres exemples du travail original de Delphine Balley. Ses photographies me semblent constituer des supports insolites exceptionnels pour l'inspiration, l'écriture, la création de scénarios... Elles me donnent fortement envie de prendre la plume pour la tremper dans l'étrange...

lundi 18 juin 2012

goutte

Trop-plein et Vivant ! sont des textes courts, écrits pour la mognoterie autour du mot goutte obligatoire...

Trop-plein



Temps lourd,
Sein gonflé
Ou grosse envie,

La première goutte est exquise !


Vivant !



La route longe le bord de mer, sinueuse. A droite, une pente broussailleuse se termine en rochers abrupts qui se fondent dans l'océan. Celui-là on ne le voit ni ne l'entend car il fait nuit et il pleut. La chaussée est glissante. Le conducteur rentre chez lui ; il est parfaitement éveillé... Il perd cependant le contrôle de sa voiture qui franchit le talus et se renverse dans les ronces. La ceinture n'est pas obligatoire dans les années 60 et l'homme est éjecté à proximité. L'alerte est donnée rapidement ; la victime transportée à l'hôpital reste dans le coma plusieurs jours. Quand il se réveille enfin, il demande des nouvelles du jeune auto-stoppeur embarqué à la sortie du bourg... Stupeur ! Rien n'indiquait la présence d'un passager, aucune recherche n'a été entamée. On retrouve l'adolescent immobilisé au fond d'un buisson, en contrebas, sur le dos, VIVANT : sa bouche légèrement ouverte a gobé des bouts de feuilles et surtout, chaque matin, des gouttes de rosée...

mercredi 13 juin 2012

papaline


Pendant ce dernier week-end passé en Avignon, je l'ai bien cherchée la papaline, si prometteuse de douceur, annoncée toute en chocolat et parfumée à la liqueur d'origan... Je l'ai traquée sur les cartes de desserts et dans les vitrines des confiseurs. Hélas, sans succès... Je n'ai pu me régaler que du joli nom !

Ces deux jours furent cependant une délicieuse récréation, occupée à arpenter les ruelles et les places de la "Cité des Papes", à découvrir son palais et son fameux pont...