lundi 18 juin 2012

goutte

Trop-plein et Vivant ! sont des textes courts, écrits pour la mognoterie autour du mot goutte obligatoire...

Trop-plein



Temps lourd,
Sein gonflé
Ou grosse envie,

La première goutte est exquise !


Vivant !



La route longe le bord de mer, sinueuse. A droite, une pente broussailleuse se termine en rochers abrupts qui se fondent dans l'océan. Celui-là on ne le voit ni ne l'entend car il fait nuit et il pleut. La chaussée est glissante. Le conducteur rentre chez lui ; il est parfaitement éveillé... Il perd cependant le contrôle de sa voiture qui franchit le talus et se renverse dans les ronces. La ceinture n'est pas obligatoire dans les années 60 et l'homme est éjecté à proximité. L'alerte est donnée rapidement ; la victime transportée à l'hôpital reste dans le coma plusieurs jours. Quand il se réveille enfin, il demande des nouvelles du jeune auto-stoppeur embarqué à la sortie du bourg... Stupeur ! Rien n'indiquait la présence d'un passager, aucune recherche n'a été entamée. On retrouve l'adolescent immobilisé au fond d'un buisson, en contrebas, sur le dos, VIVANT : sa bouche légèrement ouverte a gobé des bouts de feuilles et surtout, chaque matin, des gouttes de rosée...

Aucun commentaire: