samedi 15 décembre 2012

entre-deux


Entre
et deux associés, qu'ils affichent ou non leur liaison, n'évoquent-ils pas toujours une situation inconfortable ? Leur combinaison ne suggère-t-elle pas invariablement le temporaire, le passager ?



Entre deux trains, entre deux avions, l'urgence excuse l'indécision. Se dire le cul entre deux chaises autorise à ne pas se compromettre ; nager entre deux eaux sème le trouble et évite qu'on s'engage. Entre deux êtres, le cœur balance, hésite, puis tranche ou sombre... 

L'entre-deux, quand il sépare les choses, ne revêt jamais, hélas, la même apparence : ici il désigne un gouffre, ailleurs un obstacle... Il relie deux mondes parfois, se définissant alors comme un passage : vision sympathique, voire utile, certes, mais s'agit-il d'un pont solide ou d'une passerelle plus ou moins branlante ?


Soyons sport ! Au basket par exemple, l'entre-deux correspond à une action déterminante puisqu'il départage : l'exception ?



Car lorsqu'il se place sur le fil du temps, il redevient imprécis, reste dans le vague ! D'une durée inappréciable, indéfinie, il répand le doute, et c'est à votre imagination de travailler ! 

Ah !
« La vie est un déchirement entre la naissance et la mort,
la vie est un entre-deux.»
Michel Patin
Ah ?

Soit ! Mais alors... Quel périlleux entre-deux  ! Drôle de manège où se succèdent tant de tristesse...

« La tristesse est un mur élevé entre deux jardins. »

... et temps de bonheur !...

«  Le bonheur, c'est tout ce qui arrive entre deux emmerdements. »

... Tristesse, bonheur, tristesse, bonheur... La vie comme un parcours en montagnes russes... Un tourbillon d'entre-deux à en perdre la tête !


Disons que, chanceux parmi les hommes, l'écrivain tire bien son épingle du jeu.... Même si Fernand Ouellette considère « l'intervalle entre deux livres » comme une « sécheresse », et même si sécheresse rime avec... tristesse !... au moins lorsqu'il se trouve entre deux livres, comme entre deux jardins, le plumitif peut-il profiter de cette position idéale, du haut de son mur, pour observer le monde, collecter images et parfums, avant d'entamer un nouvel ouvrage. Il joue de l'entre-deux, et l'optimise, il emplit de songes les pauses...


Pile

Entre deux lettres
le temps se distend
Entre deux mots
un écart un blanc
le vide

ou Face

Entre deux lettres
pour passer le temps
entre deux mots
pour combler l'espace
le rêve


Les silences sont importants, quand ils restent des entre-deux...

5 commentaires:

C'era una volta a dit…

Chouette réflexion sur l'entre-deux !
bravo :)

Grand-Langue a dit…

Au boulot, je me retrouve toujours entre deux choses, deux choix. Je dois toujours trancher et vivre avec mes choix... J'aimerais que la vie soit plus simple.

Grand-Langue

Martine a dit…

C'est sûr, toute notre vie on a dû faire des choix, pas que dans le boulot, qui ont fait ce que nous sommes là maintenant. Et il y a eu des entre-deux plus décisifs que d'autres, c'est d'ailleurs intéressant de retrouver lesquels...

Grand-Langue a dit…

Entre Noël et le Jour de l'An, c'est un entre deux.

Grand-Langue

Martine a dit…

Pause, trêve, vacance, bulle... plein de synonymes pour cet entre-deux !
A l'année prochaine, Grand-Langue !